ACM MEDIAS

AGENCE DE PRESSE AFRIQUE CANADA MONDE

Monday, 09.27.2021, 01:25 PM (GMT)

MONDE » Afrique » Togo

Togo : CNAP / Nathaniel OLYMPIO « Le pouvoir veut faire croire qu’on peut faire du vélo sur l’eau »

| Wednesday, 08.11.2021, 10:17 AM |   (218 views)



Les conclusions des travaux de la concertation entre acteurs politiques continuent par susciter moult réactions de la part des acteurs politiques.
La dernière réaction est celle de Nathaniel Olympio, le président du parti des togolais.

Les travaux du CNAP qui ont regroupé 17 partis politiques et qui ont accouché 52 recommandations ne semblent pas émouvoir Nathaniel Olympio.   C’est une voix dissonante du président du parti des togolais qui estime que le réel problème est le fondement conceptuel de la politique du pouvoir togolais qu’il faut faire évoluer.
«  Ces sujets n’intéressent pas les togolais. C’est une sorte de prestidigitation qui tend à faire croire aux togolais qu’on peut faire du vélo sur l’eau. Tant que les gens penseront que le problème principal des togolais, c’est la question électorale, ils sont très loin de la préoccupation des togolais parce qu’en réalité le fondement conceptuel de la politique que le régime met en place est le véritable problème que les togolais rencontrent.   C’est le fondement conceptuel de la politique du régime et c’est cela il faut faire évoluer. » a déclaré le président du parti des togolais

À l’issue de ces travaux, cinquante-deux (52) propositions dont, vingt-neuf (29) sont relatives au code électoral ont été faites à l’endroit du gouvernement, ainsi que de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et des partis politiques.

Ces conclusions sont loin de satisfaire celui qui clame haut et fort que c’est une démarche politicienne qui n’a de réel impact sur le quotidien du citoyen.

« On peut organiser des dialogues mais tant qu’on n’a pas une réelle volonté de changer fondamentalement la manière dont on conçoit le pouvoir, nous ne pouvons pas évoluer » déclare Nathaniel Olympio qui tacle au passage ses collègues qui ont pris part aux assises. « Malheureusement, je n’ai entendu aucun responsable politique dire ce que le peuple togolais en tire comme bénéfice donc s’il n’y a pas de retombées concrètement pour la population, mais pour qui on se réunit pour faire un dialogue » se demande Nathaniel Olympio.

L’homme politique prône pour une lutte citoyenne avec toutes les forces vives de l’opposition et de la diaspora.

HVA


(Votes: 0)