ACM MEDIAS

AGENCE DE PRESSE AFRIQUE CANADA MONDE

Wednesday, 02.24.2021, 05:58 PM (GMT)

MONDE » Afrique

NIGER : L'AICA fait le point de l'observation electorale de la présidentielle

| Saturday, 01.09.2021, 05:39 AM |   (195 views)




L'AICA, Association Internationale des Canadiens d’Afrique a reçu auprès de la Commission Electorale Nationale Indépendante  de la République du Niger  une accréditation pour prendre part à l’observation électorale pour le scrutin présidentiel couplé des législatives du 27 décembre 2020. C’est dans ce sens qu’elle a déployé une Mission d’observation à court et à long terme.

Voiçi un communiqué de l'institution:

La Mission d’Observation Electorale de l’AICA conduite par Monsieur Germain T. Nambima DJAGBA, Expert électoral et chef de mission, a rencontré les parties prenantes au processus électoral notamment, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), certains candidats et partis politiques, certaines Organisations de la Société Civile (OSC), et a participé à plusieurs rencontres de concertation avec les autres observateurs internationaux tout en s’appuyant sur la Représentation locale d’AICA au Niger dirigée par Monsieur LAMINE ABDOU OUABI Idrissa.

Le premier tour des élections Présidentielles et Législatives de la République du Niger s’est déroulé dans un contexte relativement stable marqué par les fléaux d’ordre sanitaire, sécuritaire et politique.

Le Niger a adopté notamment la limitation du nombre de mandats ainsi que l’organisation d’un scrutin à deux tours. En vertu de ce cadre constitutionnel, le Président sortant SEM Mahamadou ISSIFOU a décidé de ne pas se représenter après ses deux mandats effectués à la tête de l’Etat Nigérien. Un véritable test démocratique à saluer dans l’histoire politique du Niger vis à vis de la classe politique, de la société civile, de la Communauté internationale, de l’Union Africaine et des organisations régionales africaines favorables à un processus électoral démocratique, dans un contexte apaisé et de stabilité institutionnelle.

Sept millions quatre cent quarante six mille cinq cent cinquante six (7 446 556) électeurs ont à l’occasion de ces élections groupées (présidentielle et législative) du 27 décembre 2020 exprimé leur choix entre xx (xx) candidats à la présidentielle et xx (xx) candidats aux législatives.

La Mission d’Observation Electorale de l’AICA a travaillé sur la base de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne Gouvernance, la Déclaration de l’Union Africaine (UA) sur les principes régissant les élections démocratiques en Afrique AHG/Decl.1 (XXXVIII), la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples de 1981, le Pacte International relatif aux Droits Civiques et Politiques, la Charte Africaine sur la Démocratie, les Elections et la Gouvernance de 2007, les Directives de l’Union africaine (UA) pour les missions d’observation et de suivi des élections, le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP), les Mécanismes et Instruments de la CEDEAO sur la Démocratie, la Bonne Gouvernance et la Prévention des Conflits dans la Sous-Région, les instruments internationaux pertinents régissant l’observation internationale des élections ainsi que la Constitution et les lois de la République du Niger.

La Mission d’Observation Electorale de l’AICA a relevé avec satisfaction  :

- Une organisation logistique et matérielle du scrutin satisfaisante dans les centres de vote ;

- L’ambiance du scrutin de façon générale dans les centres visités était conviviale ;

- Une facilité dans l’accessibilité des bureaux de vote et la visibilité des listes par les électeurs ;

- La motivation et la détermination des électeurs toute génération confondue à accomplir leur devoir civique ;

- l’assistanat porté aux personnes handicapées ou âgées ainsi qu’aux femmes enceintes ;

- La présence des délégués de certains candidats dans les bureaux de vote ;

La Mission d’Observation Electorale de l’AICA salue le civisme et l’attachement à la démocratie des Nigériens qui ont exercé leurs droits et devoirs sans hostilités et dans la fraternité.

Aussi, elle relève avec satisfaction, la transparence de l’opération de vote ainsi que des opérations publiques de dépouillement.

Elle salue l’esprit de responsabilité des membres des bureaux de vote.

La Mission d’Observation Electorale de l’AICA salue le travail des Forces de Sécurité composées de différents corps de l’armée qui ont assuré leur mission de sécurisation du processus électoral le jour de vote sur toute l’étendue du territoire.

Elle note cependant que :

- les Bureaux de Vote (BV) sont ouverts plus ou moins à l’heure, dans la plupart des cas, des retards allant de 30 minutes à 2 heures de temps maximum ;

- Certains délégués des partis politiques ou représentants des candidats (qui étaient munis de leurs mandats) notamment ceux de l’opposition ne disposaient pas de cartes d’électeur ;

- La Société Civile nigérienne n’a pas été véritablement impliquée dans le processus électoral, même si elle reconnait avoir participé à la mise en place de la CENI ;

Au regard de ce qui précède, la Mission d’Observation Electorale de l’AICA fait les recommandations ci-après :


Au Gouvernement de la République du Niger :

-  La Mission d’Observation Electorale d’AICA souhaiterait que le gouvernement réinstaure à nouveau un cadre de dialogue inclusif dans l’esprit d’affermir un climat de confiance entre les Acteurs de la classe politique nationale. Le dialogue dans un esprit de confiance est gage de paix et de stabilité pour la démocratie nigérienne en construction.

-  La République du Niger est confrontée à des défis sécuritaires à l’instar des autres pays du Sahel. La Mission d’Observation Electorale de l’AICA souhaiterait que les autorités fassent usage de tous les canaux possibles de dialogue aux fins de garantir le retour de la sécurité et le droit de vote aux nigériens partout sur le territoire national.

-  La Mission d’Observation Electorale d’AICA souhaiterait voir le gouvernement faire prendre des mesures d’assistance à la CENI pour l’enrôlement des nigériens de la diaspora.

  -  La Mission d’Observation Electorale d’AICA demande au gouvernement de mettre à la disposition de la CENI pour chaque BV un personnel spécial chargé de veiller à l’application stricte des mesures barrière contre la propagation de la pandémie à Covid-19.

A la CENI

-   La Mission d’Observation Electorale d’AICA souhaiterait que l’instance électorale mette un accent particulier sur la formation et le renforcement des capacités du personnel de vote, dans son agenda futur.

-  La Mission d’Observation Electorale de l’AICA souhaite que la CENI élargisse son cadre de partenariat avec les médias, les Organisations de la Société Civile et les partis politiques afin de lancer un plan de formation civique efficace à l’endroit des populations.

-  La Mission d’Observation Electorale d’AICA souhaite que la CENI prévoie au moins deux(02) isoloirs dans chaque BV pour la fluidité des votes.

  -   La Mission d’Observation Electorale d’AICA souhaite que la CENI redéfinisse un délai de distribution raisonnable des cartes d’électeurs.

  -  La Mission d’Observation Electorale d’AICA souhaite que la CENI procède à une répartition des bulletins de vote proportionnelle au nombre de votants dans chaque BV et de mettre à la disposition des BV un encre de bonne qualité.

En définitive, la Mission d’Observation Electorale de l’AICA relève, à ce jour, que le premier tour des élections présidentielle et législative tenue au Niger, le 27 décembre 2020, s’est déroulée dans des conditions optimales de transparence, de crédibilité et de régularité.

La Mission d’Observation Electorale d’AICA saisit cette occasion pour féliciter la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour toutes les mesures prises en vue du bon déroulement du processus électoral.

La Mission d’Observation Electorale d’AICA Universelle croit aux valeurs canadiennes de paix, de stabilité, de promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Fait à Niamey, le 05 Janvier 2021

La Mission d’observation électorale de l’AICA au Niger.





(Votes: 0)